06 juillet 2012

Un bonheur n'arrive jamais seul

Depuis 25 ans, la série de films "La Boum" se porte bien. Je viens de voir le cinquième épisode. Sophie Marceau est toujours au rendez vous, éblouissante comme d'habitude et cette fois c'est Gad Elmaleh qui tient le rôle du gendre idéal. Après Alexandre Sterling, Pierre Cosso, Vincent Lindon et Jocelyn Quivrin, c'est quand même son 5ième mari boy-friend... (elle en a de l'endurance!). Bon hormis le coup classique de la romance à l'eau de rose et les échanges de regards mielleux qui l'accompagnent, ça reste un comédie romantique assez plaisante mais tout ce qui a de plus classique. Et même si Sophie Marceau est merveilleuse de beauté, de talent et de charisme, il y a des moments où on s'emmerde ferme dans ce film. C'est dommage, il faudrait qu'elle change un peu de registre de film sinon elle va y laisser son âme (pour le remplacer par le porte monnaie). Bon je suis sévère avec elle mais  c'est parce que je l'adore. On est toujours plus méchant et exigeant avec les gens qu'on aime non? Je l'avais adorée dans le film Anthony Zimmer, alors pourquoi tu ne retournes pas vers les polars ou les films à suspence ou vraie histoire. Tu serais la reine du monde avec ça mais avec ce genre de mièvrerie pour lecteur enragé de livres Harlequin. Bref Sophie, on ne te voit pas assez. "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé". Et en plus ça dure une heure cinquante.

Mon avis : @@@ (à toi Sophie)

Bon film.

A+

Enregistrer un commentaire