05 juillet 2012

The deep blue sea

J'ai rarement vu un film où la passion amoureuse est aussi flamboyante et aussi destructrice. C'est un film qui m'a bouleversé. Il n'est pas sans fausses notes c'est sur mais cette passion là l'a emporté sur tout le reste. Rachel Weiz est magnifique dans ce rôle de femme amoureuse que ses sentiments aveuglent complètement face à cet homme qui ne la traite que comme une passade. Les crises d'hystérie se succèdent au moments plus brûlants et l'intensité des sentiments monte jusqu'à l'issue fatale (un peu prévisible). Et malgré la violence des propos et des situations, il s'en dégage une délicatesse inouïe qui m'a charmé. La lumière donne l'impression d'être dans une autre époque et donne au film un charme dé-sué et presque hors du temps. Les dix premières minutes sont sublimes, la seule scène de nu est d'une beauté touchante. J'ai toujours rêvé de ce genre de situation où les corps fusionnent et Terence Davies m'en a offert une image merveilleuse (sans parler de la musique qui l'accompagne). Bref c'est un film au charme fou et à la simplicité étonnante. C'est un très grand moment de cinéma auquel je viens d'assister.

Mon avis : @@@@

Bon film.

A+ 

Enregistrer un commentaire