18 mai 2013

Song for Marion

Quand je suis sorti de la projection de ce film j'étais un peu en colère. J'étais en colère parce que j'ai trouvé qu'il y avait tromperie sur la marchandise. La bande annonce annonçait une comédie anglaise sur un vieux bougon qui rejoint une chorale. Il y a un peu ça dans le film mais on nous avait caché toute la partie sur sa femme et son fils. C'est vraiment le genre de mauvaise surprise qui me fâche un peu. Parce qu'au final ce film est plus un film tire larme qu'une comédie britannique comme je les aime. Et pour être larmoyant ce film est larmoyant. Je suis tombé dans le piège comme un benêt... Moi qui avais juste envie de voir le formidable Terence Stamp et qui retrouvais avec plaisir Gemma Arterton (que j'avais découverte dans le joli film Tamara Drewe), j'ai du me coltiner toute la première partie sur la maladie. Ça m'a mis en pétard. Mais bon la colère passe un peu et je dois reconnaître que ce fichu tire larme est d'une redoutable efficacité. J'ai pas marché, j'ai couru... Encore un peu et je sortais le mouchoir (comme ma voisine). Terence Stamp a un talent incroyable et même pendant cette ignoble chanson, pour la scène de fin, il m'a emporté. C'est une habitude avec lui. Donc n'attendez à voir une comédie, on en est très loin. C'est un film trop très chargé en émotion qui a ébranlé beaucoup de monde dans la salle. Et comme je fais le fier, non j'ai pas pleuré... (je préfère dire que j'étais en colère). Vanessa Redgrave est quand même formidable.

Mon avis : @@@ (sacré Terence, tu m'as eu).

Bon film.

A+
        
Enregistrer un commentaire