31 mars 2012

2 days in New York

J'avais beaucoup aimé les premier épisode : 2 days in Paris. C'est donc avec beaucoup de plaisir que je retrouve le personnage déjantée de Marion. Dans l'épisode précédent, c'était un américain qui découvrait la France et la famille folle dingue de Marion. C'était le choc des cultures et l'incompréhension. Cette fois c'est la France qui débarque à New York. le choc des cultures est toujours aussi détonnant mais c'est toujours dans le même sens c'est l'Amérique qui ne comprend pas les français. Faut dire que cette fois nos petits français sont assez gratinés et c'est tordant. Entre le père, la soeur et l'ex copain devenu entretemps le mec de la frangine c'est un peu l'explosion des saveurs (pour rester dans la métaphore culinaire). C'est tout simplement 3 dingues qui débarquent à NYC et ils viennent pour tout démolir. Dans le lot mon préféré c'est le père. Il est moins bête qu'il en donne l'air. J'ai trouvé que Julie Delpy a réussi encore une fois a saisir le décalage entre nos deux pays. C'est un film à mourir de rire grâce aux gags, aux situations ubuesques et à l'attitude complètement déjantée de toute cette belle famille qui n'a aucun pudeur et qui ne cache rien. C'est le spectacle permanent. On rigole pas mal dans ce film mais c'est aussi une forme de réflexion sur le couple et les relations familiales et Julie Delpy réussit bien à nous montrer les petites tensions ou frustrations qui peuvent surgir dans un couple. Là c'est puissance mille mais le mécanisme peut très bien s'appliquer à nos vie. Et c'est a qui est bien trouvé. Paris Match dit de ce film qu'il est aussi pétillant que Coca qu'on aurait  bien secoué... C'est exactement ça. Alors cher Julie, j'aime tes films (le Skylab aussi). Continue donc comme ça à nous faire rire, un peu peur aussi parfois mais surtout continue à nous faire des films terriblement attachants comme celui là.

Mon avis : @@@@

Bon film.

A+
         
Enregistrer un commentaire