21 mars 2012

Cloclo

Oh oh oh oh...


Quand tu souris
Je m'envole au paradis
Je vais à Rio de Janeiro...

Bon cette fois on décolle bien mais ce n'est à Rio qu'on atterrit mais plutôt dans les 70's. On ressort les Pat' d'eph et tout ce qui va avec. Alors au début c'est sympa, c'est marrant, c'est la nostalgie. Sauf qu'au bout de 20 minutes la nostalgie ça gonfle un peu parce qu'avec Cloclo qui tourne en boucle comme musique de film c'est difficile à tenir. En plus on ne nous épargne rien, on a droit à tout son répertoire (même celles que je ne connaissais pas). J'ai tremblé pendant deux plombes à l'idée d'avoir le téléphone pleure en live. Et là ouf sauvé c'est la seule  qu'on a pu éviter. Bref c'est un film qui plaira au fan de Cloclo (dont je ne fais pas parti). Pour les autres ça risque de se limiter à un exercice d’apnée à se boucher le nez et les oreilles pendant deux heures trente (oui ça dure bien deux heures trente!). Ou alors pour faire plaisir et accompagner un(e) amateur(trice) du genre et de l'artiste. A côté de ça Jérémie Reignier est bien mais je n'ai pas trouvé que c'était l'interprétation du siècle. Il habite bien le personnage mais il ne le fusionne pas avec sa propre personne comme a pu le faire si bien Meryl Streep avec Margaret Tatcher ou Eric Elmosnino avec Gainsbarre. C'est donc un film long, ennyeux avec beaucoup trop de chansons de Cloclo à mon goût (la fin était une vraie souffrance).

Mon avis : @@

Bon film.

A+   
          
Enregistrer un commentaire