21 janvier 2012

L'amour dure 3 ans

Je suis sorti de la séance avec un sentiment ambigu et très partagé sur ce film. Mon coeur navigue entre l'amusement et l'énervement. J'ai retrouvé tout l'esprit de Frédéric Beigbeder, fait de cynisme, de pince sans rire et parfois de clairvoyance. Néanmoins comme le dit son personnage principal  "L'amour c'est l'art de se créer des problèmes pour les gens qui n'ont pas de problème". J'ai bien peur que ça soit la même chose avec ce film et que cette sentence le condamne lui même. Bien qu'en matière de sentiment amoureux je suis croyant mais non pratiquant j'ai trouvé que la thèse développée dans ce film était bien trop exagérée. J'ai eu l'impression de me retrouver à l'âge de quinze ans, où chaque émotion était démultipliée. Bref un ado pré pubère qui ne parvient pas à gérer ses émotions et qui en fait toute histoire et même pire, qui fait chier son monde à cause d'une pseudo amourette rencontrée la veille. A côté de ça le réalisateur nous offre quand même quelques moments drôles et savoureux comme les quelques scènes avec l'irrésistible Valére Lemercier. Bon les acteurs principaux sont biens. Ils sont jeunes, ils sont beaux, tout leurs réussit alors il faut bien sûr que des problèmes existenciels et insurmontables viennent les polluer (les pov'). Pour une premier Film Gaspard Proust s'en sort bien. Il ne s'est pas trop éloigné du personnage qu'il montre sur scène fait de cynisme et d'un regard blasé. Il a juste un peu édulcoré sa vision du monde pour la rendre un peu plus consensuelle et donc moins radicale. Je suis quand même un peu déçu par ce premier film de notre cher Beigbeder et ses 99 francs (un mauvais film). 
Pour quelqu'un qui se veut anti conformiste et original, Frédéric Beigbeder nous offre une fin d'une banalité affligeante : un happy end façon disney à la sauce Blanche neige, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Comme quoi lui aussi rentre dans le rang et la conformité. Dès fois j'ai l'impression que tout fout le camp.

Mon avis : @@@

Bon film.

A+
        
Enregistrer un commentaire