29 octobre 2011

Les marches du pouvoir

Georges Clooney est presque un homme politique. Alors quand il réalise un film sur la politique, il est doué pour nous en montrer tous les enjeux. Comme il l'avait fait avec son film "Good night and good luck", son analyse  et sa mise en scène sont précises, rigoureuses et méthodiques voire implacable. En tant que bon politique, son personnage de candidat nous lance des propositions que ne sont surement pas très éloignées de ses propres idées et que ne renierait surement pas Al Gore.  Il se sert d'une erreur d'un de ses personnages pour nous montrer l'envers du décor. Celui de la guerre que se livrent les candidats (pourtant dans le même camps) et c'est drôle comme ils trouvent un échos chez nous avec  les deux derniers mois que l'on vient de vivre chez les socialistes et avec la future campagne pour l'élection présidentielle de 2012 qui sera sans pitié. Malheureusement l'autre côté du rideau c'est un peu comme le côté obscur de la force. C'est le lieu de toute les compromissions, des renoncements, des égos démesurés  et de tous les sacrifices pour parvenir à combler ces ambitions dévorantes. Ça sent la "combinazione" et la mauvaise cuisine électorale. La démonstration faite par Georges Clooney est assez admirable car elle va à l'essentiel et sa critique féroce du système est d'une efficacité redoutable. Je n'ai retenu que le goût amer de la victoire. La chance et la réussite ne sourit qu'aux ambitieux (prêt à tout).  

Mon avis : @@@

Bon film.

A+
     
Enregistrer un commentaire