27 septembre 2012

Vous n'avez encore rien vu

Ce film porte bien son nom tellement j'ai été surpris par une telle histoire. Mais ça va être très difficile d'en parler sans dévoiler les surprises de mise en scène. Le dispositif scénique est vraiment original. J'ai été un peu perdu et décontenancé au début mais on s'y habitue en moins de vingt minutes. Après on assiste à l'interprétation magistrale des acteurs. Et dans ce film chorale, j'ai trouvé qu'il y en avait deux qui sortaient du lot :  l'éternel Michel Piccoli et la magnifique Anne Consigny. Je retrouve enfin et avec un plaisir énorme Anne Consigny. Elle est absolument bouleversante dans ce rôle. En plus Alain Resnais (90 ans) a eu l'idée brillante de mettre en scène deux actrices dans le même rôle (celui d'Eurydice). On a deux interprétations simultanées mais complètement différentes. Sabine Azéma campe une Eurydice jeune, fougueuse et parfois hystérique avec sa voie aiguë de petite fille. Anne Consigny, elle, nous livre une Eurydice plus âgée, plus mature et résignée. C'est une tragédienne presque. Elle m'a montré néanmoins une interprétation absolument brillante et magistrale. Pour le double rôle d'Orphée, j'ai trouvé que Pierre Arditi s'en sortait beaucoup mieux que Lambert Wilson. Il reste l’immense Michel Piccoli. Ici il m'a fait sourire avec son attitude malicieuse et son oeil qui brille. Et puis il y a cette histoire d'Orphée et Eurydice. Je ne connaissais pas la pièce de Jean Anouilh. Alain Resnais parvient a faire un petit miracle en transposant au cinéma cette pièce sans qu'elle perde ce côté tragique qui a un charme fou. La métaphore sur le marché passé avec la mort pour sauver son amour est assez prodigieuse. C'est un film très surprenant qui reste assez difficile à percer mais une fois passé ce temps d'adaptation, j'ai vu un film absolument merveilleux.

Mon avis : @@@@

Bon film.

A+
         
Enregistrer un commentaire