20 novembre 2012

Rengaine

Je suis allé voir ce film pour deux raisons : la bande annonce m’avait donné envie et les critiques étaient excellentes. Après l'avoir vu je ne suis pas aussi catégorique que ces critiques... Les Inrocks ont qualifié ce film de "cinéma-guérilla". Je dirais plutôt du cinéma naïf mais qui déborde d'énergie. C'est bien ce qui le caractérise. Ce film déborde d'une énergie peu commune qui parfois se transforme en colère mais qui a le don d'être contagieuse. Par contre il souffre aussi d'un assez gros défaut à mon goût : il tremble trop et il filme de trop près. Je veux bien comprendre qu'on peut filmer caméra sur l'épaule pour donner une plus grande impression de réalisme, sauf que cette fois on dirait que la caméra est dans les mains de quelqu'un souffrant de la maladie de Parkinson. Ça tremble tellement qu'à la longue c'est plus dérangeant qu'autre chose. Et puis il filme ses personnages de beaucoup trop près. Alors si en plus ça tremble et que c'est très près, je me suis senti un peu bousculé (c'était peu être le but après tout). Après avoir discuté sur la forme, il y a le fond et là c'est beaucoup plus intéressant. Parce que dès le début le film prend le parti pris du raisonnement par l'absurde. Alors forcément ça marche et la démonstration est même assez efficace. Il y a des moments drôles, des moments émouvants, des moments où la bêtise est assez impressionnante mais la bataille contre les préjugés ne fait que commencer. Par contre la fin m'a un peu déçu, il tombe dans le piège de la facilité et du misérabilisme... Ça gâche un peu le plaisir. En plus les ficelles sont un peu grosses. En tout cas ça donne un film passionnant, un peu dérangeant sur la forme (surtout la manière de filmer) mais surtout il fait passer un message et une émotion considérable. En ces temps de manifestation contre le mariage pour tous par ces arriérés de Civitas, ce film tombe à point nommé.  

Mon avis : @@@

Bon film.

A+
      
Enregistrer un commentaire