15 novembre 2012

Le capital

Je dois quand même reconnaître que j'ai été un peu déçu par ce film. Je n'y ai pas retrouvé ce côté polémique et politique propre à Costa-Gavras. Bien sur c'est un film dur où les personnages n'ont aucune morale et parfois leur comportement est assez choquant. Pourtant Gad Elmaleh s'en sort assez bien. Le costume lui va bien même si parfois il est un peu grand pour lui. Quant à l'intrigue, elle n'est pas très complexe ni très envoûtante  Je n'ai pas vraiment accroché à tout ça. J'ai trouvé qu'il manquait quelque chose à ce film. D'habitude avec Costas-Gavras, on retrouvait dans ses films un côté polémique et la dénonciation d'une situation inacceptable. comme tout bon polémiste, sa démonstration et sa condamnation était brillante et sans appel. Cette fois il ne parvient pas à me convaincre non parce que les arguments qu'il utilise ne sont pas crédibles mais plutôt par le fait que son raisonnement ne marche pas. Le film est froid, métallique. Il ressemble à une immense tuyauterie qui ne mène nulle part. Si bien que même si je déteste ce patron de banque, je n'ai pas cru une seconde à cette histoire. C'est dommage il a perdu toute la porté de son discours politique. Et que dire de la scène de fin, qui conforme au reste n'est pas crédible parce qu'elle ressemble plus à une caricature tellement naïve qu'à une réelle exécution en règle.  Elle finit d'enterrer ce film dans le cimetière des éléphants du film polémique raté comme  Agathe Cléry, Le syndrome du Titanic de Nicolas Hulot ou certains films d'Oliver Stone comme W ou Wall Street l'argent ne dort jamais. Ce film reste néanmoins un thriller de qualité moyenne. 

Mon avis : @@@

Bon film.

A+
         
Enregistrer un commentaire