12 septembre 2011

Habemus Papam

Avant de voir ce film je ne connaissais pas beaucoup Nanni Moretti. Je dois dire qu'avec celui là j'ai été un peu dérouté. C'est quand même une comédie mordante qui vire parfois à la satire, la satire de cardinaux engoncés dans leur costume et leur croyance et qui les empêchent d'évoluer. La façon dont il filme et montre les doutes de cet homme qui ne se sent pas capable d'assumer sa destiné est tous simplement éblouissante. Ajouté à ça, le talent tout bonnement extraordinaire de Michel Piccoli et on obtient un pape attachant pour lequel on aurait presque de la sympathie (j'ai dit presque). Je suis loin d'une quelconque attirance envers la religion mais je dois quand même dire que j'ai été touché par cet homme, tout aussi touché par son psy. Après là où j'ai été dérouté c'est le sens final qu'il cherche à donner à sa démonstration. Je n'ai pas compris pourquoi il faisait faire à son personnage tout ce pèlerinage dans Rome. Tout comme ce qu'il fait avec les cardinaux. Quel est l'intérêt de cette thérapie collective? (sans parler du tournoi sportif qui je trouve est un peu exagéré). Je veux bien croire qu'il cherche un peu à se moquer du Vatican et de son organisation mais là ça prend une tournure un peu ridicule qui dessert franchement son sujet. J'ai cru un moment qu'il se prenait les pieds dans le tapis. A côté de ça c'est bourré d'humour, des gags plus ou moins réussis et d'une sacré caricature. Il n'y a qu'un italien pour réaliser une telle farce. Je ne suis pas certain que mon ami Joseph Ratzinger (alias Benoit Croix Vé baton) goûte de cet humour là mais moi j'en redemande. Il y a deux choses à retenir de ce film : l'humour et la dérision ainsi que le talent immense mais vraiment immense de Michel Piccoli.          

Mon avis : @@@

Bon film.

A+

Enregistrer un commentaire