11 avril 2011

The compagny men

J'ai un sentiment partagé sur ce film. Je l'ai bien aimé mais il n'est pas exempt de défauts qui sont lourds à porter. Ce film nous montre comment, aux USA quand on perd son emploi, on peut facilement et rapidement se casser la figure et entraîner toute sa famille avec. C'est un film tellement lisse et si conformiste car il n'y a rien qui dépasse. c'est Brushing, sourire ultrabrite, rasoir Gillette Fusion 12 lames et pas un cheveux qui dépasse. La pelouse est toujours bien tondue et la maison bien rangée... Un vrai décor de carte postale. C'est pas très crédible comme déchéance sociale. Néanmoins j'ai trouvé que le réalisateur démonte très bien les mécanismes de l'exclusion. Les acteurs ont toujours le visage grave à l'image de l'histoire et ça manque d'un peu de fantaisie et de politiquement incorrect (un peu de virulence même dans l'articulation des évènements). le côté dénonciation ne fonctionne pas du tout avec ce film mais je pense que c'est volontaire de la part du studio qui l'a produit. J'ai l'impression que ce film ressemble à une commande de l'éducation nationale pour qu'il soit diffusé dans les écoles afin d'inciter nos merdeux à bosser un peu plus (sinon regarde ce qui va t'arriver! tu devras rendre ta Porsche). Ça ne va pas plus loin. Ce n'est pas un studio hollywoodien qui va faire la critique du système économique américain alors qu'il est lui même un de ses principaux piliers après les banques, les fonds de pensions et les fabricants d'armes. Voila même si je trouve le film assez intéressant sur certains aspects, il manque cruellement de crédibilité car ça sonne un peu faux (surtout le décor en "carton pâte").

Mon avis : @@@ (pour Benji)

Bon film.

A+       
Enregistrer un commentaire