07 janvier 2013

La stratégie de la poussette

Je suis allé voir ce film comme si j'allais me faire un vaccin. Et en sortant de la projection je suis rassuré : le vaccin a bien fonctionné (comme prévu, ouf!). Je n'ai toujours pas envie d'avoir de mômes. Bon à part l'effet placebo  c'est quand un film sympathique avec des acteurs et des personnages attachants. On retrouve les ingrédients d'une comédie romantique aux ressorts complètement classiques mais efficaces. Cette fois c'est le mec qui déprime (ça nous change de Bridget Jones). Par contre le début est bien mais à la moitié du film, l'histoire perd beaucoup de sa saveur (au retour de la mère, fait chier cette conne!). A partir de là, l'histoire prend une tournure sans queue ni tête et se disperse dans une fin confuse et très brouillonne sans réelle originalité. Hormis ça les deux acteurs principaux sont biens. Je connaissais déjà Charlotte Le Bon mais pas encore Raphaël Personnaz. Ils vont bien ensembles et leur couple aurait presque pu marché. J'ai failli y croire. Malheureusement la mièvrerie de la fin a plombé leurs pseudos sentiments. C'est un peu affligeant quand même. J'ai juste un petit conseil, investir dans un mioche pour draguer les fille c'est très risqué. Le rapport coût avantage est beaucoup trop en faveur du gamin plutôt que de la gonz. Par contre il y a un autre moyen tout aussi efficace et moins encombrant (bruyant et coûteux aussi), c'est le bébé chaton. Ça marche du tonnerre (surtout dans le TGV). D'ailleurs moi j'aurais le mien la semaine prochaine et on va pouvoir repartir en chasse et j'ai hâte de prendre le train. Finalement je suis peut être allé voir ce film pour d'autres raisons plus inavouables qui sait. Je me demande bien pour qui ? 

Mon avis : @@@

Bon film. 

A+
             
Enregistrer un commentaire