18 mai 2012

Margin Call

C'est un film à la fois impressionnant et insupportable. Impressionnant parce qu'il déroule de façon méthodique et de manière froide comment le monde de la finance s'est effondré en ce mois de Septembre 2008. Et aussi insupportable parce que même au moment où le monde s’effondre il y aura toujours des gens sans aucune morale pour essayer d'en tirer un bénéfice personnel. Bref j'ai bien peur que ça ne soit que le reflet de l'humanité. Même si ça n'est pas précisé, on devine évidemment que le film parle de la faillite de la Banque Lehman brother. C'est un huis clos intense qui se déroule en direct sous nos yeux en quelques heures. la mécanique de l'action est d'une précision redoutable et les personnages sont d'une froideur exceptionnelle. Cette froideur ne leurs servira uniquement qu'à masquer leur panique car il s'agit bien de panique. "Au secours et sauve qui peut..." Et dire que c'est un premier film! Ce J.C Chandor est d'un talent inouï pour parvenir, dès les premières minutes, à nous scotcher dans le fauteuil. J'ai failli transpirer avec eux pendant la projection. Même David Fincher (Seven, millenium, social Network, le retour du jedi) n'aurait pas mieux fait en intensité dramatique. C'est un film brillant, d'une vérité implacable mais qui laisse penser qu'un jour le monde ne s'en relèvera pas...

Mon avis : @@@@

Bon film.

A+

Enregistrer un commentaire