02 octobre 2010

Les amours imaginaires

J'ai lu un peu partout que c'était un film sur la passion amoureuse. En le voyant je trouve que ça n'est pas le cas. C'est un film sur l'obsession, le désir de posséder et la jalousie. Pour moi tout ça est loin de la passion amoureuse surtout quand cet amour se transforme en haine. J'ai quand même été surpris par la maturité dans ce film. C'est étrange parce que le réalisateur/acteur/scénariste/dialoguiste n'a que 20 ans. J'aurais bien aimé moi aussi avoir autant disserté sur l'amour que lui au même âge. Il est doué et je trouve qu'il a beaucoup de potentiel. J'ai ressenti beaucoup d’amertume et de déception dans ce film. Il essaie de les cacher sur une importante couche d'humour mais ça ne fait que la magnifier plus tard lors de quelques passages intimes où toute cette rancune accumulée nous explose à la figure. Néanmoins Xavier Dolan conduit très bien sa petite entreprise (de démolition des rapports amoureux?) avec beaucoup d’efficacité mais aussi pas mal de charme à mon goût. J'aime cette humour québécois incisif et corrosif. Il a eu la brillante idée de glisser quelques petits intermèdes sur le dépit amoureux où j'ai pu savourer l'instant, le discours et la déception mais mon dieu comme l'amour est douloureux! La doublure de "Nana Mouskouri" est une merveille comme Anne Dorval dans le rôle de la mère qui est sublime (Cricket je t'aime Nan!!!!). Alors même si parfois on a eu besoin de sous titres pour tout comprendre, merci pour ce beau petit film et cette si joli langue.

Mon avis : @@@

Bon film.

A+
Enregistrer un commentaire