16 février 2012

Sherlock Holmes 2, Jeu d'ombres

Je n'avais pas tellement aimé le premier épisode. Le second ne m'a pas plus convaincu. C'est même pire que ça parce que je n'ai compris à l'histoire. Faut dire que j'ai fait une énorme boulette : j'ai dormi au moins pendant vingt minutes au début de la projection (et même les explosions du début ne m'ont pas réveillé). Surement parce que le début est soporifique. Et dès que je me suis réveillé, je n'ai rien mais vraiment rien compris à l'histoire. Un vrai sac de noeuds. En plus ça ne s'arrange pas par la suite. Je n'ai pas compris pourquoi ils allaient à Paris, puis à Berlin. En plus la séquence pour traverser la frontière franco allemande n'est pas crédible pour un sous. L'action se passe vers les 1890. A cette époque l'Alsace et la Moselle était allemande. Donc je ne savais que dans les Ardennes (où se situait la frontière à l'époque) il y avait des montagnes aussi hautes que l'Himalaya et ensevelies sous plusieurs mètres de neige dans un froid digne de l’Antarctique. Bref L'histoire est trop compliquée, avec beaucoup trop d'explosion (ça n'arrête pas)... Ça va trop vite, on n'a pas le temps de suivre. En plus le petit jeu érotico-amoureux du style "je t'aime moi non plus" entre Holmes et Watson (qui lui sert carrément de soubrette) est un peu fatiguant à la longue. J'ai quand même eu droit à un plaisir particulier avec ce film. J'ai enfin pu retrouver Noomi Rapace. Et même si elle tient un rôle un peu insignifiant (bien loin de Lisbeth Sallander), elle assure à fond et grâce à sa présence, ce film est un peu moins raté.

Mon avis : @@

Bon film.

A+
  
Enregistrer un commentaire