13 février 2012

JC comme Jésus Christ


JC est un crétin arrogant qui m'a un peu gonflé aux entournures. La bande annonce m'avait intéressé. J'avais envie de voir une comédie sur l'analyse de la création artistique détournée par un adolescent de 17 ans. Malheureusement j'ai vu un film pompeux et d'une prétention sans limite. Et même en le prenant au 36ième degrés, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que ce sale gosse était une tête à claque et qu'il méritait des baffes. Il n'y aucune distanciation dans ce film. A croire que le réalisateur a le même âge que son personnage et les mêmes oeillères. Il ne se rends pas compte du mal qu'il lui fait en le filmant de la sorte. Je suis persuadé qu'il croit ce qu'il filme et qu'il le prend très au sérieux. Alors bien sur c'est une comédie et qu'en temps que spectateur, il ne faut pas le prendre au sérieux mais ça n'empêche qu'ici le délire artistique tourne à la farce avec un humour pince sans rire qui justement ne fait rire personne (pas moi en tout cas). Ses "pov parents" sont si mal traités qu'il faudrait les inscrire au patrimoines des espèces menacées. C'est de l'humour méchant voire même blessant. Les personnages secondaires sont transparents sauf pour Aure Atika qui m'a fait rire parce qu'elle assume ce que JC lui fait endurer. Le seul autre point positif avec ce film (en plus du personnage d'Aure Atika) c'est que le film ne fait qu'une heure quinze. C'est largement suffisant parce que je n'en aurais pas supporté plus. Ce fut même une souffrance par moment.

Mon avis : @@

Bon film.

A+
        
Enregistrer un commentaire