03 juin 2012

Cosmopolis

"Un sophisme, ou argument à logique fallacieuse pour duper volontairement, est un raisonnement qui cherche à apparaître comme rigoureux mais qui en réalité n'est pas valide au sens de la logique et quand bien même sa conclusion serait pourtant vraie" (Cf. Wikipedia).

Ce film est une vraie purge! Ca faisait pas mal de temps que je n'avais pas vu un tel parpin en béton armé (depuis Splice et Real Steel). Cette fois c'est du lourd, parce que sous l'apparence d'un discours construit et réfléchi, j'ai rarement entendu un tel tissu de connerie. Le monde s'effondre et lui ne pense qu'à sa petite entreprise. C'est quand même dingue un tel niveau de cynisme. Alors c'est beau, c'est enrobé sous une tonne de formalisme précieux, d'une réflexion sur la vie et même sur la prostate. Mais quand on analyse ce discours, il est creux et la seule chose que j'ai entendu c'est la détestation des autres. Et même la scène de l'affrontement final qui n'en finit plus en digressions toutes plus assommantes les uns que les autres. J'en suis sortis lessivé et avec un mal de tête effroyable. C'est terrible à dire mais je préfère le petit Roberto quand il s'en tient à son petit rôle de vampirella... Ce film n'arrive pas à la cheville de Mergin call (vu le mois dernier). J'en reviens à la définition du sophisme. Ce film est une très bonne illustration de ce concept.

Mon avis : @

Bon film.

A+

Enregistrer un commentaire