10 juin 2013

La grande bellezza

J'ai mis beaucoup de temps pour me décider à aller voir le dernier film de Paolo Sorrentino. J'avais aimé ses films précédents comme Il Divo et This must be the place (avec Sean Penn). Mais cette fois la bande annonce m'avait un peu refroidi. J'avais l'impression d'un film bourgeois mais froid. Après l'avoir vu je confirme que c'est un film bourgeois, très bourgeois même avec une tendance aristocratique. Mais il y a beaucoup d'élégance dans les images et la façon de filmer de Paolo Sorrentino. Il a ce talent pour rendre beau ce qu'il filme et il parvient à donner de l'élégance et du chic à des choses que ne le seraient pas en temps normal comme ces allusions aux soirées "Bounga - Bounga" et aux boites de strip-tease. Et puis il y a l'imprétation de Toni Servillo qui est très impressionnante. C'est quand même drôle parce que j'ai eu l'impression qu'il n'y avait que lui pour remplir le vide des autres personnages. Et c'est là que ça commence à coincer un peu avec ce film. Si les images sont tellement belles c'est pour cacher le vide sidéral de ce qu'on nous montre. Je n'ai pas tellement aimé sa vision de la ville de Rome. Cette bourgeoisie aristocratique n'est conduite que par les ego démesurés de chacun et les masques qu'ils portent... Sauf que cette Rome là n'existe pas. Il nous montre un ville vide de ses habitants, sans voiture et sans bruit. C'est tout le contraire de la vraie vie. Je ne connais pas cette ville mais je l'imagine vivante, bruyante et pleine de vie. C'est étrange comme j'ai eu l'impression qu'une petite mort nous attendait à chaque tournant. Et puis il y a plusieurs tableaux que je n'ai pas compris comme la séance de Botox collective, le coup de la girafe qui disparaît ou le long passage avec l'incarnation de Soeur Theresa. Autant de scènes pour condamner la débauche et le style de vie décadent de certains romains sauf que moi j'y ai vu plus des gens malheureux  qui font semblant du contraire... Bref c'est un film très beau esthétiquement, où Toni Servillo est formidable mais qui a raté son objectif pour finalement n'être qu'un avant goût de ce qui nous attend : La Maison de Retraite.

Mon avis : @@@

Bon film.

A+
        
Enregistrer un commentaire