27 octobre 2013

La vie d'Adèle

Je reprends le chemin de l'école et de ses devoirs avec ce film. Je l'attendais avec beaucoup d'impatience. J'avais revu il n'y a pas longtemps un des films précédents d'Abdellatif Kechiche : La graine et le mulet et je suis toujours émerveillé par son travail. Cette fois l'enjeu était important et je dois dire que je suis sorti de la projection à la fois émerveillé mais un peu déçu. Déjà les trois heures de film, je ne les ai presque pas vues passer. Enfin presque parce qu'à la troisième heure je commençais à avoir un peu des fournis dans les jambes. Heureusement pour moi la dernière demi heure était tellement fantastique que ça m'a motivé pour tenir le coup. le film dure donc trois heures, il y a quelques longueurs par moment mais dans l'ensemble il n'y pas de scènes inutiles. Après j'ai trouvé qu'Abdellatif Kechiche était trop centré sur le personnage d'Adèle. On dirait que les autres ne comptent pas. Il y a plein de personnages secondaires qui ont de l'importance comme les parents, les potes de lycée, son premier chéri, son amant instit... Il apparaissent, ils ont une place importante dans la vie d'Adèle mais il disparaissent tellement vite et sans explication que ça donne une impression de vide autour d'Adèle qui la transforme en personnage solitaire. J'ai trouvé aussi que le film manquait cruellement de repères temporels. On ne sait jamais à quelle époque on est ni combien de temps s'est écoulé depuis la scène précédente. Au final on ne sait même pas combien de temps elles sont resté ensemble (seulement 3 heures ?). C'est assez gênant et perturbant et ça ne rend pas l'histoire facile à suivre. Les scènes de sexe sont vraiment crues et peu être un peu longues (était-ce nécessaire?). A côté de ça, j'ai été émerveillé par ce film. Tout d'abord il y a le personnage d'Adèle et son actrice Adèle Exarchopoulos. Elle est tout simplement merveille et extraordinaire. S'il y avait des mots encore plus forts que ça pour dire ce que j'ai ressenti en la voyant à l'écran ils ne seraient pas encore assez fort pour la décrire. Elle a un visage magnifique et un sourire ravageur. Elle parvient à exprimer toutes ses émotions à travers sont visages et ses yeux. Et quelles émotions! quel regard! et c'est là je crois que l'on voit tout le talent d'Abdellatif Kechiche qui a réussit à tout montrer par sa caméra. Et puis il y a quelques scènes absolument incroyables. On dirait qu'elles sont simples mais tellement intenses qu'on croirait qu'il filme la vraie vie. il prend son temps pour filmer on a l'impression que ça ne finira jamais mais c'est là qu'il y a toute la saveur de la scène. Parmi toutes ces scènes j'en garderais deux : celle du premier baiser dans le parc et celle de la rupture dans le bar à la fin. On ne peut pas résumer le film à ces deux scènes mais ça restera pour moi les deux moments les plus prodigieux. Les images et la mise en scène d'Abdellatif Kechiche sont merveilleux. Il a filmé le trouble de la passion d'une manière incroyable. Bon après ce concert de louanges, il faut bien dire aussi qu'Adèle est une pleureuse et qu'elle a un peu trop la larme à l'oeil et le nez qui renifle. Il n'empêche qu'après trois paquets de Kleenex utilisés par Adèle, elle restera comme un des grand film de l'année.

Mon avis : @@@@

Bon film.

A+
            
Enregistrer un commentaire